Du 27 au 30 décembre 207, une Assemblée Internationale pour valider la réécriture des Constitutions
  Retour aux billets

Toutes les 'bonnes' choses ont une fin ?

Toutes les ‘bonnes’ choses ont une fin? ….

           En début de matinée, un dernier exercice collectif de mise en commun de nos questions et remarques sur le chapitre de la formation, que nous n’avons même pas terminé, au regard de la richesse et de la diversité des contributions.

           «Allez! De toutes vos idées d’ajout et d’amélioration, gardez trace!» Telle a été la dernière intervention de Sr Suzanne, qui nous partagé sa réception de nos suggestions d’ajouts et de modifications en qualité de canoniste et de théologienne. En particulier, elle nous a présenté une possible réorganisation des numéros sur le charisme de façon à favoriser l’étape de la validation par le dicastère romain.     Qu’elle soit remerciée pour toutes ses compétences mises au service de notre assemblée … et pour le joli clin d’œil final: «Mes Sœurs, je vous trouve décidément bien eucharistiques et missionnaires!!»

            L’après-midi était proposée comme un temps de désert, de recueillement de nos découvertes, d’abandon de nos déceptions ou frustrations éventuelles, de remise sous la lumière de la parole de Dieu (Mt 14, 14-23), de recours confiant à l’intercession du Père Vigne, des premières sœurs ... et de toutes les autres!

            Le fruit de ce désert: un verset des Constitutions écrit sur une bande de papier a recouvert peu à peu les carrés de tissu du ‘pachtwork’ inaugural que Sr Jean Michel a assemblées … je ne sais à quel moment de liberté pendant l’Assemblée!! Et chacune des participantes a pu échanger avec sa voisine une prière de confiance pendant la célébration de clôture, conclue par le chant du Magnificat.

            Le temps de «l’officiel» est terminé mais pas celui des conversations, à table et ailleurs, puisque les premiers départs ont lieu dès le 31 au matin: la délégation d’Espagne, Sr Suzanne puis la délégation d’Angleterre-Irlande…

             Demain et après-demain, les sœurs d’Italie pourront, à leur tour, visiter la communauté de l’Arnaud et celle de Boucieu; et il faudra déjà se séparer… mais en se disant:

«Que le Seigneur nous rassemble et nous garde en 2018 dans l’esprit et l’ardeur du Père Vigne comme il nous a gardées jusqu’ici! Qu’Il soit loué, aimé et servi par tous et dans tous les lieux du monde!!»


Rédigé le  1 jan. 2018 16:12  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site