Les Religieuses du Saint Sacrement en France

Les origines françaises des Religieuses du Saint-Sacrement s'inscrivent, en 1715, dans un Vivarais fortement divisé entre le protestantisme, de moins en moins toléré depuis la Révocation de l'édit de Nantes, et le catholicisme, en pleine Contre-Réforme. Les sept "premières soeurs", fondatrices de l'Institut, sont suivies d'une centaine d'autres à la mort de Pierre Vigne (1740), réparties en 19 établissements. Et lorsque les lettres royales de patentes confèrent enfin à la Congrégation une existence civile légale en 1787, 39 postes sont établis dans un petit quart Sud-Est de la France (Ardèche, Drôme, Lozère, Isère, Vacluse, Gard, Bouches-du-Rhône).
 
La tourmente révolutionnaire disperse brutalement les religieuses, mais dès 1795, les Sœurs hospitalières sont rétablies dans leur service au chevet des malades (souvent des militaires !). Et l'essor reprend en 1804 (600 recrues en 1865 et même 800 vers 1880) avec la cession des bâtiments d'un ancien monastère à Romans pour y fonder la seconde Maison-Mère des "Religieuses du Très-Saint-Sacrement de Romans".
 
Nouveau cyclone, lorsque les lois de séparation de l’Église et de l’État de 1901 chassent les Sœurs de 56 écoles et hôpitaux. Après la confiscation de Romans, nouvel exode vers Valence (en 1906) qui accueille les nombreuses Sœurs sans possibilité de mission, puisqu'elles refusent d'être sécularisées ; la Suisse, Monaco, la Belgique ne sont que des embryons de réponse à la soif missionnaire qui jaillit avec force ... L'épopée vers le Brésil peut débuter!
 
Aujourd'hui , les huit implantations françaises ont retrouvé leur noyau rhodanien initial , augmenté des communautés de Nice et de Dombasle (Meurthe et Moselle) , pour y exercer des missions d'éducation et de soin , en accord avec les ressources humaines présentes et les besoins missionnaires des diocèses, et en tenant compte des politiques sanitaires et sociales de l’État français.




Maison de Retraite St Charles
30, rue Collot
54110 – DOMBASLE SUR MEURTHE





Supérieure Régionale et Communauté de la Maison-Mère
113, avenue Victor Hugo
26000 – VALENCE

 
Communauté des Bruyères
7, allée Claude Monet
26500 – BOURG LES VALENCE

 
Communauté de Saint Victor
3, rue de la Cécile
26000 – VALENCE

Collège et Lycée Saint Victor
Site : www.saintvictor26.com
 


Clos Ste Emérentienne
Quartier des Arnauds
26100 – ROMANS




Maison Pierre Vigne

07270 – BOUCIEU LE ROI


Liée à chaque blason, vous pourrez découvrir les origines et la mission actuelle des Sacramentines en communauté dans ce lieu, ainsi que des liens vers des sites amis qui partagent leur activité missionnaire et évangélisatrice.




Communauté d'Emmaüs
145 avenue Victor Hugo
26000 - VALENCE



Communauté d'Alixan
17 boulevard Quiot
26300 – ALIXAN